Une année 2018 dense !

Mes chers amis,

L’année 2018 s’achève. Elle aura été particulièrement dense.

Ici, à l’Assemblée nationale, elle nous aura permis de poursuivre le programme de transformation du pays auquel nous nous étions engagés devant vous il y a maintenant un an et demi.

Les dernières semaines de l’année 2018 ont par ailleurs été marquées par une mobilisation inédite de citoyens qui ont voulu exprimer leur colère, leur impatience, leur incompréhension, leur doute aussi.

Le Président de la République a souhaité y répondre. Il a demandé au Gouvernement de présenter des mesures d’urgence sociale, mesures d’urgence qui ont été adoptées, il y a quelques jours ici au Parlement dans des conditions de rapidité absolument exceptionnelles. Je crois que c’était indispensable.

Les premiers jours de 2019 verront le lancement d’un grand débat national. Un débat important qui permettra à chacun, de contribuer positivement, de prendre sa part, de participer, de s’exprimer. Et notamment pour tous ceux qui nous disent très souvent, parfois à juste titre, ne jamais être entendus. Il s’agira collectivement de définir un nouveau contrat social pour le pays.

Et au-delà du débat national, nous devrons par ailleurs faire de cette année 2019 une année utile pour apporter des réponses nouvelles aux difficultés des Français, pour adapter le pays aux défis du monde. Un monde particulièrement instable dans lequel nous évoluons.

J’y prendrai évidemment toute ma part, en promouvant une société de progrès, un progrès qui ne vaut que s’il est partagé par tous.

Avec à mes yeux, deux sujets absolument prioritaires : la question sociale, la question de la promotion de nouvelles solidarités et également la question environnementale et la question de l’urgence climatique. La transition écologique et la justice sociale vont de pair et nous ne pourrons pas aborder un sujet sans aborder l’autre.

2019 sera par ailleurs une année européenne avec un scrutin absolument décisif pour l’avenir du pays, pour l’avenir de l’Union Européenne. Nous mobiliserons toutes nos énergies pour porter un projet audacieux de transformation de l’Union Européenne. Pour rapprocher aussi l’Europe de ses citoyens.

Mes chers amis, les défis sont immenses. Je crois que nous les réussirons mais nous ne pourrons les réussir qu’ensemble.

C’est avec ce message d’optimisme que je souhaite vous adresser tous mes vœux de bonne et heureuse année 2019.

 

Hugues Renson

Ensemble, le 15e

N°3 – Novembre 2018
N°2 – Avril 2018
N°1 – Novembre 2017

Le rôle du député

Participer au travail législatif

  • Par le dépôt d’amendements et/ou de propositions de loi
  • Par l’examen des textes en commission et en séance publique
  • Par le vote de la loi

Participer au contrôle du gouvernement

  • Par les questions au gouvernement
  • Par l’évaluation des politiques publiques
  • Par le vote de confiance au Gouvernement et la procédure de la motion de censure

1 mandat – 2 fonctions

En tant que député

  • Participe aux débats dans l’hémicycle
  • Participe aux travaux de la commission dont il est membre (Affaires étrangères)
  • Membre du groupe LaREM
  • Membre de la Délégation aux outre-mer
  • Membre de plusieurs groupes d’amitié et d’études
  • Membre de l’Association inter-parlementaire France-Canada
  • Membre de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie
  • Membre de la mission d’information sur la gestion des évènements climatiques

En tant que Vice-président de l’Assemblée nationale

  • Préside les séances en l’absence du Président de l’Assemblée nationale
  • Membre du Bureau de l’Assemblée nationale, qui exerce une compétence générale sur le fonctionnement du parlement
  • Participe à la conférence des Présidents, qui fixe l’ordre du jour des débats à l’Assemblée nationale
  • Préside la Délégation chargée de la communication et de la presse

Biographie

Hugues Renson, 40 ans, est député La République en Marche de la 13ème circonscription de Paris depuis le 21 juin 2017 et Vice-président de l’Assemblée nationale.

Titulaire d’une maîtrise de droit public de l’Université Panthéon-Assas et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris en 2001 (section service public), il fut d’abord conseiller technique, chargé des relations avec le monde associatif, des dispositifs d’accueil de la petite enfance, des points info familles, du tourisme et de la sécurité routière au cabinet du ministre délégué à la Famille, puis chargé de mission, relations avec les associations, au cabinet du ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Par la suite, Hugues Renson amorce une mission auprès du Président de la République Jacques Chirac en 2004. Il devient d’abord chargé de mission, adjoint au conseiller social au cabinet de Jacques Chirac, puis conseiller technique affaires sociales au cabinet de Jacques Chirac.

Hugues Renson poursuit son engagement auprès de Jacques Chirac après le départ de celui-ci de l’Elysée puisqu’il occupera le poste de conseiller chef de cabinet de Jacques Chirac de 2007 à 2012.

En 2012, il deviendra Directeur des relations institutionnelles d’EDF, puis Délégué général de la Fondation EDF de 2013 à 2017.

Aujourd’hui, en tant que Vice-Président de l’Assemblée nationale, il préside la Délégation chargée de la communication et de la presse. De plus, il est membre de la Commission des affaires étrangères ainsi que de la Délégation aux Outre-mer. Il est également membre de l’Association interparlementaire France-Canada et Vice-président du groupe d’Amitié France-Liban.

 

La semaine de Hugues Renson