Protégeons-nous

Le brutal et massif rebond de l’épidémie qui frappe tous les pays européens a nécessité la mise en place d’un nouveau confinement, en France comme chez beaucoup de nos voisins.

C’est un moment de grandes difficultés pour chacun d’entre-nous, et plus encore les plus démunis, les plus âgés, les moins susceptibles de télétravailler, ceux dont l’activité ne peut se poursuivre pendant les semaines qui viennent…

Dans un tel contexte, le rôle des députés est d’adapter la loi au nouveau contexte, mais aussi, sur le terrain, d’accompagner, de conseiller, de faire remonter les difficultés rencontrées par ses concitoyens.

C’est dans cet esprit que j’ai voté, à l’Assemblée, la loi qui permet au gouvernement de décréter l’urgence sanitaire, ainsi que, au travers des différents textes budgétaires, les mesures de soutien à l’économie, aux entreprises comme aux plus modestes, qui ont été adoptées.

Et c’est des échanges que je cultive avec vous, vos élus locaux, vos représentants professionnels ou les responsables d’associations dont vous êtes parfois membres, que je m’inspire : quand il s’agit de travailler, avec le gouvernement, à la mise en place concrète des mesures du confinement ; quand il s’agit de mettre en œuvre de tous les dispositifs de soutien qui sont imaginés pour vous accompagner dans ce moment si particulier, et pour contribuer à ce que notre pays surmonte la crise au plus vite.

Dans nos quartiers parisiens, la circulation du virus doit être absolument stoppée si nous voulons éviter une surcharge insupportable de nos services hospitaliers – auxquels je veux rendre un hommage particulier ici – et si nous voulons éviter de nouvelles victimes de ce virus terrible.

Du fond du cœur, je vous dis : protégez-vous. Protégez les autres. Protégeons-nous les uns les autres. Toute crise nous ramène à l’essentiel. Et cette crise majeure nous ramène à l’essence même de ce que nous sommes : des hommes et des femmes tous susceptibles d’attraper ou de transmettre ce virus meurtrier. Mais aussi des citoyens qui, solidaires les uns des autres, ont entre leurs mains notre destin collectif.

Le journal du député

N°4 – Novembre 2019
N°3 – Novembre 2018
N°2 – Avril 2018
N°1 – Novembre 2017

Le rôle du député

Participer au travail législatif

  • Par le dépôt d’amendements et/ou de propositions de loi
  • Par l’examen des textes en commission et en séance publique
  • Par le vote de la loi

Participer au contrôle du gouvernement

  • Par les questions au gouvernement
  • Par l’évaluation des politiques publiques
  • Par le vote de confiance au Gouvernement et la procédure de la motion de censure

1 mandat – 2 fonctions

En tant que député

  • Participe aux débats dans l’hémicycle
  • Participe aux travaux de la commission dont il est membre (Affaires étrangères)
  • Membre du groupe LaREM
  • Membre de la Délégation aux outre-mer
  • Membre de plusieurs groupes d’amitié et d’études
  • Membre de l’Association inter-parlementaire France-Canada
  • Membre de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie
  • Membre de la mission d’information sur la gestion des évènements climatiques

En tant que Vice-président de l’Assemblée nationale

  • Préside les séances en l’absence du Président de l’Assemblée nationale
  • Membre du Bureau de l’Assemblée nationale, qui exerce une compétence générale sur le fonctionnement du parlement
  • Participe à la conférence des Présidents, qui fixe l’ordre du jour des débats à l’Assemblée nationale
  • Préside la Délégation chargée de la communication et de la presse

Biographie

Hugues Renson, 42 ans, est député La République en Marche de la 13ème circonscription de Paris depuis le 21 juin 2017 et Vice-président de l’Assemblée nationale.

Titulaire d’une maîtrise de droit public de l’Université Panthéon-Assas et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris en 2001 (section service public), il fut d’abord conseiller technique, chargé des relations avec le monde associatif, des dispositifs d’accueil de la petite enfance, des points info familles, du tourisme et de la sécurité routière au cabinet du ministre délégué à la Famille, puis chargé de mission, relations avec les associations, au cabinet du ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Par la suite, Hugues Renson amorce une mission auprès du Président de la République Jacques Chirac en 2004. Il devient d’abord chargé de mission, adjoint au conseiller social au cabinet de Jacques Chirac, puis conseiller technique affaires sociales au cabinet de Jacques Chirac.

Hugues Renson poursuit son engagement auprès de Jacques Chirac après le départ de celui-ci de l’Elysée puisqu’il occupera le poste de conseiller chef de cabinet de Jacques Chirac de 2007 à 2012.

En 2012, il deviendra Directeur des relations institutionnelles d’EDF, puis Délégué général de la Fondation EDF de 2013 à 2017.

Aujourd’hui, en tant que Vice-Président de l’Assemblée nationale, il préside la Délégation chargée de la communication et de la presse. De plus, il est membre de la Commission des affaires étrangères ainsi que de la Délégation aux Outre-mer. Il est également membre de l’Association interparlementaire France-Canada et Vice-président du groupe d’Amitié France-Liban.

 

La semaine de Hugues Renson